Avec la RT 2012, le traitement de l'étanchéité à l'air des bâtiments d'habitation est devenu obligatoire. Cette étanchéité à l’air est essentielle pour que les systèmes de ventilation fonctionnent correctement, c’est-à-dire pour assurer une bonne qualité de l’air, un bon confort acoustique et thermique, et pour éviter le gaspillage d’énergie.

Déroulement du test d'infiltrométrie

Le but du test est de vérifier la perméabilité à l'air de l'enveloppe du bâtiment et de visualiser les infiltrations d'air.

Pour réaliser ce test, est placé dans l'un des ouvrants du bâtiment (généralement la porte d'entrée) un ventilateur à vitesse variable. Cette ouverture est rendue étanche, l'air circule uniquement à travers le ventilateur.

 

Celui-ci met le bâtiment en dépression ou en surpression. La différence de pression entre l'intérieur et l'extérieur permet de desseller les fuites d'air et de les visualiser à l'aide d'instruments tel que l'anémomètre, le caméra thermique, les fumigènes.

Deux tests d'étanchéité à l'air

Un premier test est fait en cours de chantier, lorsque le bâtiment est hors d'air, doublage réalisé. Ce test a pour objectif de détecter les fuites et améliorer l'enveloppe du bâti.

Le second test à lieu à la fin du chantier, il permet d'obtenir un résultat afin de savoir si le bâtiment est conforme à la réglementation RT 2012.